Alternatives médicamenteuses et non médicamenteuses utilisées dans le sevrage des benzodiazépines hypnotiques


Quelles sont les alternatives médicamenteuses et non médicamenteuses utilisées par les internes et les jeunes médecins généralistes pour le sevrage d’un traitement par benzodiazépines hypnotiques, chez des patients de moins de 65 ans souffrant d’insomnie chronique primaire ?

 

Bonjour,

Nous sommes internes en fin de cursus de DES de Médecine Générale à la faculté de médecine de Grenoble et dans le cadre de notre mémoire de DES nous réalisons une enquête nationale portant sur les techniques de sevrage en benzodiazépines prescrites à visée hypnotique.

 

L’étude concerne des Internes ou des jeunes Médecins Généralistes, installés depuis moins de 10 ans. Elle cherche à connaître votre opinion sur les alternatives médicamenteuses et non médicamenteuses* au cours du sevrage d’un traitement par benzodiazépines prescrite dans un cadre d’insomnie primaire **, en dehors de toutes techniques habituelles de réduction de posologies (décroissance progressive sur 4 à 10 semaines) ***. Les pratiques rapportées sont très diverses et mal décrites. Cette étude nous permettra de réaliser un état des lieux des techniques courantes en médecine générale dans ce type de sevrage, ainsi que des difficultés et des besoins rapportés par les jeunes praticiens.

 

Si vous êtes concernés,  nous sollicitons votre aide via un rapide questionnaire afin d’obtenir des informations représentatives. Il dure environ 5 minutes. L’objectif est de le remplir une seule fois par personne, le plus sincèrement possible. A la fin du questionnaire, vous aurez accès aux données statistiques des participants ayant déjà répondu. Vous pourrez également avoir accès aux résultats définitifs à la fin de l’étude si vous le souhaitez.

 

Ce questionnaire est anonyme et les informations personnelles qu’il contient ne seront utilisées qu’à des fins d’études.

Conformément aux articles L. 1121-1 et suivants du Code de la Santé Publique, les données enregistrées à l’occasion de cette étude feront l’objet d’un traitement informatisé par le promoteur. Vous bénéficiez à tout moment, du droit d’accès et de rectification des données vous concernant auprès des responsables de l’étude.

 

 

* Nous avons choisi de classer l'homéopathie, le placebo et la phytothérapie comme différentes méthodes médicamenteuses

 

** Nous définissons l’insomnie dans notre étude selon la classification internationale des troubles du sommeil ICSD-3 : au moins un trouble du sommeil (difficulté d’endormissement, difficulté de maintien du sommeil, réveil trop précoce, temps de sommeil <6h), au moins 3 fois par semaine et depuis au moins 3 mois, dans un contexte adéquat de sommeil de nuit, avec répercussion sur le fonctionnement diurne (fatigue, irritabilité…).

 

*** Pour rappel, la durée maximale recommandée d’utilisation de benzodiazépine hypnotique dans l’insomnie chronique primaire est de 4 semaines selon l'HAS.

 

 

 

Remarque sur la protection de la vie privée
Ce questionnaire est anonyme.
L’enregistrement de vos réponses à ce questionnaire ne contient aucune information permettant de vous identifier, à moins que l’une des questions ne vous le demande explicitement. Si vous avez utilisé un code pour accéder à ce questionnaire, soyez assuré qu'aucune information concernant ce code ne peut être enregistrée avec vos réponses. Il est géré sur une base séparée où il sera uniquement indiqué que vous avez (ou non) finalisé ce questionnaire. Il n’existe pas de moyen pour faire correspondre votre code à vos réponses sur ce questionnaire.